Charles Fontaine, lecteur d’Horace



Nathalie Dauvois, Michel Jourde et Jean-Charles Monferran ont réuni, dans un volume tout juste paru, Chacun son Horace. Appropriations et adaptations du modèle horatien en Europe (XVe-XVIIe siècles), dix-sept contributions sur les appropriations et les lectures d’Horace du XVe au XVIIe siècles.

À la différence de Virgile qui n’était pas théoricien, ou d’Aristote qui n’était pas poète, Horace offre à la fois une théorie et une pratique, et celles-ci cultivent l’ambiguïté, sinon la contradiction. Il est sensible, comme poète et comme théoricien, à la variété, à la différence et au droit de l’appropriation. Ses textes permettent, loin de tout système et par morceaux épars, de mettre au premier plan des questions essentielles, littéraires, linguistiques et sociales, sur l’autorité de l’usage, la portée de l’innovation, la relation au modèle, questions qui ne cessent d’occuper la première Modernité. Aussi selon les milieux, les options poétiques, les générations, chacun s’accapare Horace et s’en réclame, l’accommode à ses propres idées, la plasticité du texte horatien permettant ces adaptations concurrentes ou successives. Issues pour la plupart du colloque organisé à l’Université Sorbonne-Nouvelle/Paris 3 les 11 et 12 juin 2015, les dix-sept études réunies dans ce volume examinent certains des débats et des conflits suscités par Horace et ses textes, ou certaines appropriations de son modèle. Elles viennent clore à leur manière les quatre années du projet ANR consacré à la réception d’Horace à l’âge moderne.

Le volume présente un article d’Élise Rajchenbach sur le cas de Charles Fontaine. L’article s’attache à étudier comment, dans les Ruisseaux de 1555, Fontaine, directement incriminé par Du Bellay dans le Deffence et Illustration de la Langue Françoyse, s’attache à répondre à celui qui se présente comme le nouvel Horace français en se fondant, lui aussi, sur le modèle horatien.

Élise Rajchenbach, “Les Ruisseaux horatiens de Fontaine: une réponse à la Deffence et Illustration de la Langue Françoyse?”, in Chacun son Horace. Appropriations et adaptations du modèle horatien en Europe (XVe-XVIIe siècles), éd. N. Dauvois, M. Jourde et J.-C. Monferran, Paris, Champion, 2019, p.157-174.

Voir l’annonce de la parution du volume sur le site de l’IHRIM.


Cette entrée a été publiée dans Actualité scientifique autour de Charles Fontaine le par .

À propos Élise Rajchenbach

Maîtresse de conférence à l'Université Jean Monnet Saint-Étienne, membre du laboratoire IHRIM - UMR 5317, Élise Rajchenbach est, entre autres, spécialiste du milieu lyonnais. Elle a édité les _Rymes_ de Pernette Du Guillet et travaille également à l'édition papier du _Recueil des œuvres de feu Bonaventure des Périers_ (Lyon, Jean de Tournes, 1544). Elle dirige le présent projet d'édition numérique des œuvres du polygraphe Charles Fontaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.