29 juin 2021 – « Editer Michel d’Amboise et Charles Fontaine: regards croisés »

Nées du constat d’une proximité des projets d’édition des œuvres de Michel d’Amboise (dir. Sandra Provini) et de Charles Fontaine (dir. Élise Rajchenbach), les rencontres Éditer Michel d’Amboise et Charles Fontaine : regards croisés s’attachent à créer un dialogue fécond entre les deux équipes. Le deuxième opus propose une série d’ateliers autour de grands enjeux de l’acte éditorial aujourd’hui : l’articulation de l’édition papier et de l’édition numérique ; les questions essentielles du protocole et de l’annotation des textes ; les enjeux éditoriaux sur les questions de traduction de nos auteurs ainsi que la réflexion autour des outils prosopographiques et de leur exploitation scientifique.

Le choix d’un format nouveau – une succession d’« ateliers » – a pour objectif de faciliter les échanges et les discussions autour de retours d’expériences qui présenteront un travail en cours, des avancées ainsi que des interrogations et des difficultés.

Ces rencontres rappellent enfin la nécessité d’une réflexion commune autour de l’acte éditorial, en particulier numérique, qui pose les bases d’une uniformisation des pratiques et d’une interopérabilité des données.

Télécharger le programme du mardi 29 juin.
La journée se tiendra Maison de la Recherche de la Sorbonne nouvelle, salle Claude Simon – 4 rue des Irlandais – Paris 5e.

Matinée (9h-12h30)

Atelier 1 – Édition numérique / Édition papier

  • Discussions animées par Sandra Provini et Élise Rajchenbach – « Articuler édition numérique et édition papier: réflexions théoriques et problèmes pratiques. »
  • Marc Desmet – « Ce que musique et numérique apportent à l’édition. Lire / Entendre la poésie de Charles Fontaine: deux compréhensions distinctes pour la poésie lue et chantée? »

Atelier 2 – Établir un protocole et annoter les textes

  • Sarah Delale (FRS-FNRS, UCLouvain) – « Éditer et annoter le ms. Vat. Reg. Lat. 1624: retour d’expérience. »
  • Alice Vintenon (Univ. de Bordeaux Montaigne, TELEM EA 4195) – « Annoter sur deux supports (papier et numérique): le cas de le Ris de Démocrite et le pleur d’Héraclite de Michel d’Amboise.

Après-midi (14h-18h)

Atelier 3 – Traduction

  • Paul Gaillardon (CNRS, IHRIM UMR 5317) – « Les problèmes éditoriaux de la traduction glosée: comment structurer le flou? »
  • John Nassichuk (University of Western Ontario) – « De la glose à l’accommodation inventive: les ajouts de Michel d’Amboise et leur annotation. »

Atelier 4 – « Prosopographie »

  • Jérémie Bichüe (Sorbonne nouvelle, FIRL EA 174) et Élise Rajchenbach (Université Jean Monnet Saint-Étienne, IHRIM UMR 5317) – « Restituer les dynamiques de réseaux à partir de la base prosopographique OpenThéso. »
  • Sandra Provini (Université de Rouen Normandie, CÉRÉdI EA 3229) – « Le « carnet d’adresses » de Michel d’Amboise. »

Répondant·e·s et discutant·e·s:

  • André Bayrou (Lycée Carnot de Dijon, FIRL EA 174)
  • Xavier Bonnier (Université de Rouen Normandie, CÉRÉdI EA 3229)
  • Pauline Dorio (Sorbonne nouvelle, FIRL EA 174)
  • Pascal Joubaud (Université de Rouen Normandie, IRIHS FED 4137, Programme CORNUM)
  • Elsa Kammerer (Université de Lille, ALITHILA UR 1061, IUF)
  • Nina Mueggler (Université de Fribourg / Université Lumière Lyon 2, IHRIM UMR 5317)
  • Claire Sicard (Université de Tours, CESR UMR 7323)

Organisation :

  • Jérémie Bichüe (Université Paris 3 – Sorbonne nouvelle, FIRL – EA 174)
  • Sandra Provini (Université de Rouen Normandie, CÉRÉdI, EA 3229)
  • Élise Rajchenbach (Université Jean-Monnet Saint-Étienne, IHRIM – UMR 5317)

Cette entrée a été publiée dans Projets en réseaux, Séances du séminaire le par .

À propos Élise Rajchenbach

Maîtresse de conférence à l'Université Jean Monnet Saint-Étienne, membre du laboratoire IHRIM - UMR 5317, co-directrice du GRAC, Élise Rajchenbach est, entre autres, spécialiste du milieu lyonnais. Elle a édité les _Rymes_ de Pernette Du Guillet et travaille également à l'édition papier du _Recueil des œuvres de feu Bonaventure des Périers_ (Lyon, Jean de Tournes, 1544). Elle dirige le présent projet d'édition numérique des œuvres du polygraphe Charles Fontaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.