Martial Chassagnon et l’année 1557

À la fin de l’Ode et Antiquité de la ville de Lyon (1557), Martial Chassagnon offre deux distiques sur la fontaine de Fontaine et contre les détracteurs:

De Fontano fonte, Martialis Chassagnoni distichon
Parisiis scatuit, Lugduni fundit abundè:
Hic fons nempe suis Regna rigabit aquis.

Ejusdem alterum distichon in zoïlum
Livide fata feras: fundit felicia Francis
Carmina Fontanus: Livide fata feras.

Un dernier distique latin en l’honneur de Fontaine, immédiatement suivi de sa traduction française, clôt finalement le recueil.

Martialis Chassagnon
Haurit aquam quisquis Fontanis fontis amicam,
Is non haurit aquam, nectar at ipse bibit.

Traduction.
Qui boit l’eau de la Fontaine à gré,
Ne boit de l’eau, ains du nectar sacré.

Toujours en 1557, dans les Odes, Enigmes et Epigrammes, c’est deux pièces qu’il adresse à notre auteur:

M. Chassagnon à l’auteur
Par moyen de cheval Pegase
Vint la Fontaine Caballine:
Par moyen d’un divin extase
Nous vient la tienne belle, insigne:
L’une est terrestre, mais divine
L’autre voyons apertement:
L’une qui ha profondement
En terroir Grec, n’est mesprisée,
L’autre qui l’a divinement
Doit el’ pas mieux estre prisée?

Autre
La Seine, en son eau bonne à boire,
La Saone, avec son pas douteux,
Avec son eau loing-courant, Loire,
Le Róne en son cours rioteux
Nous garde d’estre souffreteux
Des biens à nos corps profitables:
Si cela les rend honorables.
Plus d’honneur soit à toy, Fontaine:
Car de l’esprit les biens durables
Nous parfournit ta Muse humaine.

Fontaine répond aimablement au compliment:

Response par l’Auteur
Pegase, Seine, Saone, Loire,
Et Róne roidement roulant,
Sont et seront bien en memoire
Mal gré le faucheur violant,
Et le siecle tousjours volant:
Mais quant à ma fontaine clere,
En sa Muse, qui luy eclere,
Par France long temps coulera:
Et par mon Apollon j’espere
Que d’elle et moy l’on parlera.

Si l’on ne sait presque rien de Martial Chassagnon, il semble toutefois que ce dernier fréquente à l’époque le milieu lyonnais de l’édition et de l’imprimerie puisqu’on retrouve deux pièces latines de sa main en tête d’un ouvrage de Claude Dariot, paru en 1557 (encore) chez Maurice Le Roy et Louis Pesnot, Ad Astrrum Judicia facilis introductio. On y apprend que Chassagnon est probablement originaire du Chambon (aujourd’hui le Chambon-sur-Lignon):

In Artem Judiciariam D. Claudii Darioti Pomarcensis Martialis Cassagno Cambonius Decastichon.
Qui volet occultas rerum cognoscere causas,
Qui strara cælorum sydera significent.
An bona portendant, mala vel mortalibus: ille
Me legat, et voti tunc bene compos erit.
Omnibus occlusas nam res sic reddit apertas,
Sic reddit faciles Claudius ipse meus.
Ut verè possint docti prædicere multos
Astrorum fluxus, qui, Jove Rege, fluunt.
Me spernant nulli, quamvis sim corpore parvus:
Ni simul ingrati spernere magna velint.

Idem in Livorem
Ni præcepta legas mea judiciaria, livor:
Ni tua constituas noscere supplicia.

Bibliographie:

  • Odes, enigmes et epigrammes, adressez pour estreines, au Roy, à la Royne, à Madame Marguerite, et autres Princes et Princesses de France, par Charles Fontaine Parisien, Lyon, J. Citoys, 1557, p. 99-100.
  • Ode de l’Antiquité et excellence de la ville de Lyon, composée par Charles Fontaine Parisien, Lyon, Jean Citoys, 1557, p. 31.
  • Ad Astrorum Judicia facilis introductio Claudio Darioto Pomarcensi Medico ac Mathematico authore, Lyon, Maurice Roy et Louis Pesnot, 1577, f° a i v°.

Cette entrée a été publiée dans Liens avec les poètes néolatins, Prosopographie le par .

À propos Élise Rajchenbach

Maîtresse de conférence à l'Université Jean Monnet Saint-Étienne, membre du laboratoire IHRIM - UMR 5317, co-directrice du GRAC, Élise Rajchenbach est, entre autres, spécialiste du milieu lyonnais. Elle a édité les _Rymes_ de Pernette Du Guillet et travaille également à l'édition papier du _Recueil des œuvres de feu Bonaventure des Périers_ (Lyon, Jean de Tournes, 1544). Elle dirige le présent projet d'édition numérique des œuvres du polygraphe Charles Fontaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.