Des dédicataires hétérodoxes de Fontaine: Alexis Jure de Quiers et Claude Le Maistre.

Dans la Fontaine d’amour (p. 168) et dans les Ruisseaux (p. 182), Charles Fontaine s’adresse à un marchand piémontais, Alexis Jure de Chieri. Rosanna Gorris, reprenant les travaux d’Eugénie Droz, soulève l’hypothèse selon laquelle ce marchand piémontais, ami du traducteur Claude Le Maistre, pourrait être le “passeur” du Beneficio di Cristo en France.

Le Beneficio di Cristo, publié à Venise par Bernardino de Bindoni en 1543, fut traduit en français en 1545 par Claude Le Maistre, un ami de Marot qui figure également parmi les dédicataires de Fontaine (La Fontaine d’Amour, p. 168). Sa traduction française sous le titre Du Benefice du Jesuschrist crucifié est publié à Lyon, chez Jean de Tournes, en 1545. Guillaume Berthon en a récemment retrouvé un exemplaire. L’ouvrage fut rapidement mis à l’index.

Il est  remarquable de constater que  Claude Le Maistre et Charles Fontaine publient tous les deux chez le même imprimeur, Jean de Tournes, en 1545 et que, dans son recueil, le second signale ses liens avec le premier. Ces dédicataires signalent surtout les liens récurrents de Fontaine avec les milieux évangéliques importateurs de la mouvance hétérodoxe italienne, au moins jusqu’au milieu des années 1540. Ces liens pourraient se trouver renforcés par la présence de ces deux mêmes personnages parmi les dédicataires de Bonaventure des Périers dans le recueil posthume de ses Oeuvres qui paraît par les bons soins du valet de chambre de Marguerite de Navarre, Antoine du Moulin, en 1544 chez… Jean de Tournes toujours…

À cet égard, Rosanna Gorris souligne le fait qu’à cette période, Jean de Tournes publie Ortensio Lando, que l’on retrouve également dans le catalogue de Jean Pullon, imprimeur et libraire piémontais installé à Lyon dont elle met en évidence les affiliations hétérodoxes. Selon elle, les catalogues respectifs de Pullon et de De Tournes présentent des similitudes non négligeables à cette date. Elle relève également que Jean Pullon est l’imprimeur qui produira pour le libraire Rigaud la Description des terres trouvées de nostre tems de Fontaine (Lyon, Benoist Rigaud, 1559). Ce dernier rapprochement mérite toutefois d’être nuancé. En effet, l’ouvrage est une réédition partielle des Nouvelles et Antiques Merveilles publiées pour la première fois à Paris, chez Le Noir, en 1554. On peut s’interroger sur le rôle de Fontaine, à cette date, dans la réédition partielle de son ouvrage par un libraire enclin à proposer des ouvrages vernaculaires peu onéreux susceptibles de bien se vendre.

Sources:

    • Guillaume Berthon, “Quelques nouveautés bibliographiques autour d’Étienne Dolet et Jean de Tournes: les Psaumes de Marot et le Benefice de Jesuschrist traduit par Claude Le Maistre (1544-1545), BSHPF, 158, 2012, p. 671-684.
    • Eugénie Droz, Chemins de l’hérésie, III, Genève, Droz, 1970-1976, p. 123-124. Et plus largement p. 80-129.
    • Rosanna Gorris, “Il Torcchio e la seta: la nébuleuse des imprimeurs et libraires piémontais à Lyon et leur networking franco-italien”, in Le Savoir italien sous les presses lyonnaises à la Renaissance, éd. Silvia d’Amico et Susanna Gambino Longo, Genève, Droz, 2017, p. 37-88.
    • Michel Simonin, “De Marot à Ronsard: les traductions de latin en français (1550-1555), Clément Marot, “Prince des poëtes françois” (1496-1996), Paris, Champion, 1997, p. 759-782.
    • Recueil des oeuvres de feu Bonaventure des Periers, Lyon, Jean de Tournes, 1544.


Cette entrée a été publiée dans Prosopographie le par .

À propos Élise Rajchenbach

Maîtresse de conférence à l'Université Jean Monnet Saint-Étienne, membre du laboratoire IHRIM - UMR 5317, co-directrice du GRAC, Élise Rajchenbach est, entre autres, spécialiste du milieu lyonnais. Elle a édité les _Rymes_ de Pernette Du Guillet et travaille également à l'édition papier du _Recueil des œuvres de feu Bonaventure des Périers_ (Lyon, Jean de Tournes, 1544). Elle dirige le présent projet d'édition numérique des œuvres du polygraphe Charles Fontaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.