Archives de catégorie : Actualité scientifique autour de Charles Fontaine

Claude Longeon: l’humanisme forézien et la Renaissance européenne

L’un des grands chantiers de l’édition numérique des œuvres de Fontaine est constitué par l’identification des multiples dédicataires du poète. Parmi les travaux particulièrement utiles, les ouvrages de Claude Longeon constituent un ensemble non négligeable. On peut citer en particulier trois ouvrages:

  • Les Écrivains foréziens du XVIe siècle: répertoire biobibliographique, Saint-Étienne, Centre d’études foréziennes, 1970;
  • Documents sur la vie intellectuelle en Forez au XVIe siècle, choisis et présentés par Claude Longeon, Saint-Étienne, Centre d’études foréziennes, 1973;
  • Une province française à la Renaissance: la vie intellectuelle en Forez au XVIe siècle, Saint-Étienne, Centre d’études foréziennes, 1974.

Les jeudi 21 et vendredi 22 mars 2019, l’association Réforme Humanisme Renaissance et le laboratoire IHRIM – UMR 5317 rendront hommage à Claude Longeon:

Pionnier des études seiziémistes en France, éditeur infatigable de textes rares, membre fondateur de deux sociétés savantes, RHR et la SFDES, le Professeur Claude Longeon fut l’une des grandes figures de la recherche française.
Trente après sa mort, l’association RHR lui rend hommage, en proposant une journée d’étude consacrée aux principaux champs qu’il a largement contribué à défricher. Auteur de travaux sur Étienne Dolet, Jeanne Flore ou Louis de Berquin, Claude Longeon a nourri le souci constant d’inscrire ses recherches régionales dans les perspectives plus vastes de la Renaissance et de l’humanisme français.
L’association RHR invite ainsi les chercheurs à défendre et illustrer la vitalité des objets de recherche dont Claude Longeon fut le précurseur.

Programme de la journée d’étude:
Claude Longeon: l’humanisme forézien et la Renaissance européenne

9h00 –Accueil des participants
9h15 –Ouverture par Stéphane Riou, vice-président à la recherche (sous réserve) et Christelle Bahier-Porter (responsable de l’IHRIM Saint-Étienne)

9h30 –Évelyne Berriot-Salvadore (Université de Montpellier) : « Claude Longeon : les nouvelles provinces du chercheur »

Session 1 : Humanisme et interdisciplinarité
Présidente de séance : Marie-Luce Demonet (Université de Tours, CESR)

10h00 –Géraldine Cazals (Université de Rouen) : « Longeon, Papon et les juristes »
10h25 –Hélène Cazes (University of Victoria) : « De la Dissection aux Paradoxes, le sujet des femmes chez Charles Estienne »
10h50-11h : Questions
11h-11h15 : Pause

Session 2 : Bibliothèques d’hier et d’aujourd’hui
Président de séance : Antony McKenna (Université Jean-Monnet de Saint-Étienne)

11h15 –Raphaële Mouren (Warburg Institute) : « Claude Longeon et les fonds anciens des bibliothèques et archives de Saint-Étienne, entre étude et valorisation »
11h40 –Catherine Magnien-Simonin (Université de Bordeaux) : « La bibliothèque “latine” d’Antoine Du Verdier »
12h05-12h15 : Questions

Pause déjeuner

Session 3 : Les publications lyonnaises en question
Présidente de séance : Michèle Clément (Université de Lyon)

14h – Gilles Polizzi (Université de Haute Alsace) : « Le débat reste ouvert : Claude Longeon et la question de Jeanne Flore »
14h25 – Sophie Astier (Bibliothèque Municipale de Marseille) : « De 1540 à 1543 : Étienne Dolet et l’amplification des Gestes »
15h05-15h20 : Pause

Session 4 : Parcours individuels, humanisme européen
Présidente de séance : Sylvie Laigneau-Fontaine (Université de Dijon)
15h20 –Richard Cooper (Brasenose College, Oxford) : « Claude d’Urfé et le Forez »
15h35 –Mathieu Ferrand (Université de Grenoble) : « Berquin, les Théologastres et le théâtre des étudiants (1521-1531) »

16h20 – Élise Rajchenbach (Université Jean-Monnet de Saint-Étienne) : clôture.

Dernière minute:
Sophie Astier ne pourra malheureusement pas assurer son intervention. Son article figurera toutefois dans les actes de la journée d’étude qui seront publiés dans le numéro 90 de la revue RHR (juin 2020).
Elle sera remplacée par Nina Mueggler sur le sujet suivant: “La Contr’Amye de Court de Charles Fontaine (1543): comment éditer un texte en réseau?”.

Le programme est téléchargeable ici ainsi que sur le site de RHR.

On pourra, à cette occasion, visiter deux expositions:

  • Ouvrages de la Renaissance. Écrivains originaires du Forez (Médiathèque Tarentaize – 20-24 rue Jo Gouttebarge – Saint-Étienne, 7-23 mars 2019). Télécharger l’affiche.
  • Claude Longeon (1941-1989), professeur des universités, écrivain, co-fondateur de sociétés savantes (BU Tréfilerie – 1, rue Tréfilerie – Saint-Étienne).

Cette manifestation, organisée par Élise Rajchenbach, s’inscrit dans les festivités des 50 ans de l’UJM Saint-Étienne (Université de Lyon). Elle est organisée par RHR et par l’IHRIM Saint-Étienne (UMR 5317), en collaboration avec la SFDES, la Bibliothèque Universitaire Tréfilerie, la Médiathèque Tarentaize et la ville de Saint-Étienne.
La journée d’étude est par ailleurs couplée avec l’Assemblée générale et le CA de l’association RHR, qui se tiendront la veille, toujours à Saint-Étienne.



Charles Fontaine, poète et pédagogue

Si l’on connaît les travaux de Marine Molins sur les activités de Fontaine comme pédagogue, notamment à travers son travail de traduction, l’œuvre de jeunesse de notre poète est pour le moment largement restée dans l’ombre.

Agnès Passot-Mannooretonil publie un ouvrage qui devrait ouvrir de nouvelles perspectives sur la question, Poètes et pédagogues de la Réforme catholique (Paris, Classiques Garnier, 2019). Elle consacre en particulier quelques chapitres au jeune Fontaine. À découvrir au plus vite, donc!

Lire la présentation de l’éditeur.

Charles Fontaine, lecteur d’Horace



Nathalie Dauvois, Michel Jourde et Jean-Charles Monferran ont réuni, dans un volume tout juste paru, Chacun son Horace. Appropriations et adaptations du modèle horatien en Europe (XVe-XVIIe siècles), dix-sept contributions sur les appropriations et les lectures d’Horace du XVe au XVIIe siècles.

À la différence de Virgile qui n’était pas théoricien, ou d’Aristote qui n’était pas poète, Horace offre à la fois une théorie et une pratique, et celles-ci cultivent l’ambiguïté, sinon la contradiction. Il est sensible, comme poète et comme théoricien, à la variété, à la différence et au droit de l’appropriation. Ses textes permettent, loin de tout système et par morceaux épars, de mettre au premier plan des questions essentielles, littéraires, linguistiques et sociales, sur l’autorité de l’usage, la portée de l’innovation, la relation au modèle, questions qui ne cessent d’occuper la première Modernité. Aussi selon les milieux, les options poétiques, les générations, chacun s’accapare Horace et s’en réclame, l’accommode à ses propres idées, la plasticité du texte horatien permettant ces adaptations concurrentes ou successives. Issues pour la plupart du colloque organisé à l’Université Sorbonne-Nouvelle/Paris 3 les 11 et 12 juin 2015, les dix-sept études réunies dans ce volume examinent certains des débats et des conflits suscités par Horace et ses textes, ou certaines appropriations de son modèle. Elles viennent clore à leur manière les quatre années du projet ANR consacré à la réception d’Horace à l’âge moderne.

Le volume présente un article d’Élise Rajchenbach sur le cas de Charles Fontaine. L’article s’attache à étudier comment, dans les Ruisseaux de 1555, Fontaine, directement incriminé par Du Bellay dans le Deffence et Illustration de la Langue Françoyse, s’attache à répondre à celui qui se présente comme le nouvel Horace français en se fondant, lui aussi, sur le modèle horatien.

Élise Rajchenbach, “Les Ruisseaux horatiens de Fontaine: une réponse à la Deffence et Illustration de la Langue Françoyse?”, in Chacun son Horace. Appropriations et adaptations du modèle horatien en Europe (XVe-XVIIe siècles), éd. N. Dauvois, M. Jourde et J.-C. Monferran, Paris, Champion, 2019, p.157-174.

Voir l’annonce de la parution du volume sur le site de l’IHRIM.

Charles Fontaine possède son article Wikipedia

Jusque très récemment, Charles Fontaine ne possédait pas d’article Wikipedia. Ce manque est désormais comblé grâce au travail de longue haleine de Mathilde Gardet et de Kilian Nicolas, étudiants en première année de master recherche à l’Université Jean Monnet Saint-Étienne.

Cette page a été conçue dans le cadre du séminaire de master que j’ai mené au premier semestre 2018-2019. Ce séminaire proposait cette année une initiation à l’édition de textes anciens en prenant pour support Les Ruisseaux de Fontaine. Pendant que la majeure partie des étudiants élaboraient chacun une petite édition critique d’une centaine de vers ou d’un ensemble en prose cohérent équivalent, Mathilde Gardet et Kilian Nicolas ont effectué ce travail de synthèse et de rédaction tout en se conformant aux exigences spécifiques de l’encyclopédie collaborative en ligne. Ils ont présenté leur travail en cours lors d’un exposé suivi d’un moment d’échanges nourris avec le groupe. Le projet scientifique d’édition des œuvres de Fontaine s’inscrit ainsi dans une démarche pédagogique, conformément à la vocation de l’Université, qui est de lier l’enseignement et la recherche. Il a également formé les étudiants à un travail d’articulation entre recherche scientifique et vulgarisation.

L’article est consultable et amendable, conformément à la vocation de l’encyclopédie collaborative. Lire l’article.

Grâce à cette page, Charles Fontaine et le projet d’édition de ses œuvres gagnent en visibilité et en notoriété. Souhaitons que cet article ouvre la voie à une présence accrue ainsi qu’à une présentation plus juste de Fontaine dans les ouvrages d’histoire littéraire et dans les anthologies destinées au grand public.

Charles Fontaine au séminaire spécifique de l’IHRIM

Le mardi 11 décembre 2018 se tiendra le séminaire spécifique de l’IHRIM consacré à l’intime.

Élise Rajchenbach proposera une communication sur Charles Fontaine: “Confidences autobiographiques et lyrisme familial chez Charles Fontaine: des ambiguïtés de l’intime chez un poète à la Renaissance.”

Télécharger le programme de la journée.

Université Jean-Monnet de Saint-Étienne
33, rue du 11 Novembre
Bâtiment H, salle HR5



Charles Fontaine à la journée d’études “Configurations du champ poétique français autour de Marot et des recueils collectifs (1536-1537)”

Le jeudi 8 novembre 2018 se tiendra à l’Institut d’Études avancées, sis à l’hôtel de Lauzun la journée d’études Configurations du champ poétique français autour de Marot et des recueils collectifs (1536-1537), organisée par Nathalie Dauvois (Université Paris III-Sorbonne) et Julien Gœury (Université de Picardie-Jules Verne).

On y retrouvera de nombreux membres de l’équipe éditoriale du projet Font@ine. Une communication portera en particulier sur notre poète.

Programme de la journée:

Matinée

  • 9h – Accueil et introduction par Julien Gœury et Nathalie Dauvois
  • 9h30 – Jérémie Bichüe (Paris III): Stratégies individuelles et collectives à l’aube de la querelle Marot-Sagon: les Protologies françoises de Charles de La Hueterie, un “coup d’essay” de plus?
  • 10h – Sophie Astier (BM Marseille): François Sagon et ses réseaux. Premier essai de cartographie.
  • 11h – Nina Mueggler (Fribourg – Lyon 2): Victor Brodeau, secrétaire, poète et éditeur.
  • 11h30 – Sandra Provini (Rouen): Les réseaux de l’Esclave fortuné, bâtard d’Amboise, soldat et poète.

Après-midi

  • 14h – Elsa Kammerer (Lille III – IUF): Jean de Vauzelles et la Cour.
  • 14h30 – Claire Sicard (Paris-Diderot): Les deux blasons de Saint-Gelais, à la marge des blasons anatomiques du corps féminin.
  • 15h30 – Élise Rajchenbach (Saint-Étienne): Entrer dans le champ: les premiers pas de Charles Fontaine dans et en marge des recueils collectifs.
  • 16h – Julien Gœury (Amiens): La Hueterie et Beaulieu, ou comment faire fructifier la querelle des blasonneurs. (à confirmer)

Répondants: Jean Vignes, Michèle Clément, Nathalie Dauvois, Guillaume Berthon.

Hôtel de Lauzun, 17 quai d’Anjou – Paris 4e.

Télécharger le programme.

Biblyon – 8e édition

La 8e édition de Biblyon aura lieu le vendredi 29 juin 2018 à l’ENSSIB à Lyon.

À cette occasion, Élise Rajchenbach présentera en début d’après-midi ses dernières découvertes sur Charles Fontaine, à partir de ses exploration des Archives. De l’inédit en perspective!

Télécharger le programme complet de la journée.

Charles Fontaine au colloque sur Guillaume Budé (3-5 mai 2018)

Du 3 au 5 mai 2018 se tiendra à Paris le colloque international Les Noces de Philologie et de Guillaume Budé. L’œuvre de Guillaume Budé au prisme du savoir humaniste cinq siècles et demi après sa naissance. Cette manifestation est organisée par Christine Bénévent, Romain Mémini et Luig-Alberto Sanchi, et se déroulera à l’École nationale des Chartes, à la Cour de cassation et à l’Université Paris-Panthéon-Assas.

À cette occasion, Élise Rajchenbach présentera ses travaux sur l’épitomé du De Asse élaboré par Charles Fontaine et publié dans le recueil des Nouvelles et Antiques Merveilles (Paris, Le Noir, 1554).

Pour consulter le programme du colloque.

Attention: contrairement au programme annoncé, la communication consacrée à “Fontaine, passeur du De Asse?” aura lieu jeudi à 11h30.