Archives de catégorie : Comptes rendus de lecture

Fontaine, les « Figures du Nouveau Testament », et Marguerite de France

Dans un riche article paru dans le collectif Le Savoir italien sous les presses lyonnaises à la Renaissance, intitulé « Mosè italiano dans les Figure della Biblia lyonnaises au XVIe siècle », Max Engammare consacre un passage à Charles Fontaine. Il souligne que deux poètes des Figures publiées par Jean de Tournes, Damiano Maraffi pour la version italienne et Charles Fontaine pour la version française, adressent leurs traductions en 1554 à Marguerite, sœur du roi. La mise au jour de cette approche commune permet de rappeler que dès 1545, le manuscrit de La Fontaine d’Amour avait été adressé à Marguerite par Guillaume du Maine, ancien précepteur des enfants de France puis lecteur et secrétaire de Marguerite. Max Engammare souligne ainsi qu' »en 1554, Fontaine tente donc une approche directe vers la fille de François Ier, répétée l’année suivante, en lui offrant l’ode III des Ruisseaux de Fontaine (1555) et en la qualifiant de « vraye seure Mecenate ». »

Une note de Max Engammare, constatant l’absence de Damiano Maraffi dans les index du Charles Fontaine traducteur de Marine Molins et dans notre collectif, Charles Fontaine, un humaniste parisien à Lyon, signale par ailleurs une voie à explorer dans notre travail prosopographique, alors même que Maraffi n’apparaît pas parmi les dédicataires de Fontaine.

Source:
Max Engammare, « Mosè italiano dans les Figure della Biblia lyonnaises au XVIe siècle », in Le Savoir italien sous les presses lyonnaises à la Renaissance, éd. Silvia D’Amico et Susanna Gambino Longo, Genève, Droz, 2017, p. 205.