Archives de catégorie : Projets en réseaux

29 juin 2021 – “Editer Michel d’Amboise et Charles Fontaine: regards croisés”

Nées du constat d’une proximité des projets d’édition des œuvres de Michel d’Amboise (dir. Sandra Provini) et de Charles Fontaine (dir. Élise Rajchenbach), les rencontres Éditer Michel d’Amboise et Charles Fontaine : regards croisés s’attachent à créer un dialogue fécond entre les deux équipes. Le deuxième opus propose une série d’ateliers autour de grands enjeux de l’acte éditorial aujourd’hui : l’articulation de l’édition papier et de l’édition numérique ; les questions essentielles du protocole et de l’annotation des textes ; les enjeux éditoriaux sur les questions de traduction de nos auteurs ainsi que la réflexion autour des outils prosopographiques et de leur exploitation scientifique.

Le choix d’un format nouveau – une succession d’« ateliers » – a pour objectif de faciliter les échanges et les discussions autour de retours d’expériences qui présenteront un travail en cours, des avancées ainsi que des interrogations et des difficultés.

Ces rencontres rappellent enfin la nécessité d’une réflexion commune autour de l’acte éditorial, en particulier numérique, qui pose les bases d’une uniformisation des pratiques et d’une interopérabilité des données.

Télécharger le programme du mardi 29 juin.
La journée se tiendra Maison de la Recherche de la Sorbonne nouvelle, salle Claude Simon – 4 rue des Irlandais – Paris 5e.

Matinée (9h-12h30)

Atelier 1 – Édition numérique / Édition papier

  • Discussions animées par Sandra Provini et Élise Rajchenbach – “Articuler édition numérique et édition papier: réflexions théoriques et problèmes pratiques.”
  • Marc Desmet – “Ce que musique et numérique apportent à l’édition. Lire / Entendre la poésie de Charles Fontaine: deux compréhensions distinctes pour la poésie lue et chantée?”

Atelier 2 – Établir un protocole et annoter les textes

  • Sarah Delale (FRS-FNRS, UCLouvain) – “Éditer et annoter le ms. Vat. Reg. Lat. 1624: retour d’expérience.”
  • Alice Vintenon (Univ. de Bordeaux Montaigne, TELEM EA 4195) – “Annoter sur deux supports (papier et numérique): le cas de le Ris de Démocrite et le pleur d’Héraclite de Michel d’Amboise.

Après-midi (14h-18h)

Atelier 3 – Traduction

  • Paul Gaillardon (CNRS, IHRIM UMR 5317) – “Les problèmes éditoriaux de la traduction glosée: comment structurer le flou?”
  • John Nassichuk (University of Western Ontario) – “De la glose à l’accommodation inventive: les ajouts de Michel d’Amboise et leur annotation.”

Atelier 4 – “Prosopographie”

  • Jérémie Bichüe (Sorbonne nouvelle, FIRL EA 174) et Élise Rajchenbach (Université Jean Monnet Saint-Étienne, IHRIM UMR 5317) – “Restituer les dynamiques de réseaux à partir de la base prosopographique OpenThéso.”
  • Sandra Provini (Université de Rouen Normandie, CÉRÉdI EA 3229) – “Le “carnet d’adresses” de Michel d’Amboise.”

Répondant·e·s et discutant·e·s:

  • André Bayrou (Lycée Carnot de Dijon, FIRL EA 174)
  • Xavier Bonnier (Université de Rouen Normandie, CÉRÉdI EA 3229)
  • Pauline Dorio (Sorbonne nouvelle, FIRL EA 174)
  • Pascal Joubaud (Université de Rouen Normandie, IRIHS FED 4137, Programme CORNUM)
  • Elsa Kammerer (Université de Lille, ALITHILA UR 1061, IUF)
  • Nina Mueggler (Université de Fribourg / Université Lumière Lyon 2, IHRIM UMR 5317)
  • Claire Sicard (Université de Tours, CESR UMR 7323)

Organisation :

  • Jérémie Bichüe (Université Paris 3 – Sorbonne nouvelle, FIRL – EA 174)
  • Sandra Provini (Université de Rouen Normandie, CÉRÉdI, EA 3229)
  • Élise Rajchenbach (Université Jean-Monnet Saint-Étienne, IHRIM – UMR 5317)

Colloque “Circulation des écrits littéraires de la Première modernité et humanités numériques”

Le mardi 4 et le mercredi 5 juin 2019 se tiendra, à l’ENS Paris, salle Paule Langevin, le colloque organisé par l’équipe des Joyeuses Inventions, l’Institut des Textes et Manuscrits Modernes (ENS-CNRS) et l’Institut Universitaire de France.

À cette occasion, divers membres de l’équipe Font@ine, Florence Bonifay, Florence Bonifay et Nina Mueggler, interviendront sur des problématiques également soulevées dans le cadre du projet d’édition numérique des œuvres complètes de Charles Fontaine.

Mardi 4 juin 2019

9h30 Accueil

9h45 Introduction – Anne Réach-Ngô (ILLE, Université de Haute-Alsace, IUF) et Richard Walter (ITEM, CNRS-ENS)

Session 1 – Exploration & exploitation de corpus

10h Conférence 1. Elena Pierazzo (LUHCIE, Université de Grenoble Alpes) – « Les Humanités Numériques : une perspective historique et sociale »

11h Anne Piéjus, Nathalie Berton-Blivet & Thomas Bottini (IreMus, CNRS, Sorbonne Université, BnF, MC) – « Le thesaurus “Mercure galant“. Choix scientifiques, enjeux méthodologiques et avenir de la recherche »

11h40 Karine Abiven & Gaël Lejeune (STIH, Sorbonne Université) – « Traiter par le TAL un ensemble de textes redondant, hétérogène et bruité : autour du projet AnTOnoMAZ (ANalyse AuTOmatique et NumérisatiOn des MAZarinades) »

12h20 Anne Boutet (Université de Paris-Est Marne-La-Vallée) – « Interroger les recueils facétieux et compilations comiques de la première modernité : efficacité des outils de recherche et perplexité herméneutique »

12h50 Discussion et déjeuner 

Session 2 – Circulation & édition de corpus

14h30 Conférence 2. Christophe Schuwey (Yale) – « Penser (pour) l’écran »

15h30 Claire Sicard (CÉRÉdI, Université de Rouen Normandie et CERILAC, Université de Paris Diderot) – « Pister (et démêler) Mellin de Saint-Gelais »

16h Alice Tacaille (IReMus [CNRS, Sorbonne Université, BnF, MC]) & Tatiana Debbagi Baranova (Centre Roland Mousnier, Sorbonne Université) – « Les recueils paroliers français de la Renaissance française : dénombrer et indexer les chansons “sur l’air de“ de la première moitié du XVIe siècle »

16h40 Anne Réach-Ngô (ILLE, Université de Haute-Alsace, IUF) & Richard Walter (ITEM, CNRS-ENS) – « Le projet des Joyeuses Inventions, de la restitution d’un réseau textuel à l’édition critique numérique d’un recueil collectif de poésies »

17h20 Discussion

Mercredi 5 juin 2019

Session 3. (Re)découverte & analyse de corpus

9h30 Carole Primot (Cellam – Université de Rennes 2) – « Des Traductions de latin en françoys au Thresor des joyeuses inventions : sources latines et inventions françaises »

10h Marine Parra (ILLE, Université de Haute-Alsace) & Miriam Speyer (LASLAR, Université de Caen Normandie) – « La base de données des Joyeuses Inventions, un observatoire linguistique en diachronie ? »

10h40 Nina Mueggler (Université de Fribourg, IHRIM – Lyon 2) – « Présences, absences et semi-anonymat dans le Thresor des joyeuses inventions (1554-1599) »

11h10 Discussion et pause

11h30 Antonin Godet (IHRIM – Lyon 2) – « Les frontières du Parnasse : circulations et réseaux poétiques, ou la question du modèle éditorial »

12h Côme Saignol (OBVIL, Sorbonne Université) – « Le Pédant joué de Cyrano de Bergerac et ses adaptations (1654-1935) : alignement textuel et étude de réécritures »

12h30 Discussion et déjeuner

Session 4. Éditorialisation & diffusion de corpus

14h Conférence 3. Anne-Marie Turcan (EPHE) – « Biblissima, un observatoire de la transmission des textes anciens »

15h Florence Bonifay (IHRIM – Lyon 2) – « “RéseauxPoetesXVI“ : quels usages et quel avenir pour une base de données de thèse “artisanale“ ? »

15h30 Sandra Provini (CÉRÉdI, Université de Rouen Normandie) & Alice Vintenon (TELEM, Université Bordeaux Montaigne) – « Édition numérique et édition “papier“ des Œuvres complètes de Michel d’Amboise : quelle articulation ? »

16h Céline Bohnert (CRIMEL, Université de Reims) – « De l’anthologie à la compilation et retour : l’édition de la Mythologia de Natale Conti sur la plate-forme EMAN »

16h30 Discussion

17h-18h Table ronde conclusive – « Les écrits littéraires de la Première Modernité via le numérique : quels publics ? quels usages ? »

Journée d’étude “Traitements de corpus en art et en littérature: retours d’expérience”

Parmi les nombreuses manifestations qui intéressent directement le projet d’édition numérique des œuvres complètes de Charles Fontaine, signalons celle qui se tiendra le jeudi 7 février 2019 à l’Université de Grenoble: “Traitements de corpus en art et en littérature: retours d’expérience.”

Cette journée est organisée par ELAN, l’équipe Littérature et Arts Numériques de Litt&Arts (UMR 5316, UGA/CNRS, Grenoble), en collaboration avec la plateforme d’édition de manuscrits modernes (EMAN, ITEM, CNRS/ENS, Paris). En voici la présentation par les organisateurs:

L’objectif de cette journée est d’entendre et de croiser des retours d’expériences concrets sur les rapports entre projet scientifique et utilisation du numérique. Une série de questions se pose sur ces rapports dont nous proposons une première liste non exhaustive :

  • En quoi le numérique peut-il ou non modifier les orientations scientifiques d’un projet ?
  • Quels sont les impacts des contraintes liées au numérique sur les choix méthodologiques ou éditoriaux d’un projet ?
  • Comment le numérique influence-t-il les processus de création du corpus (temporalité, technique, compétences, etc.) ?
  • Comment le travail multi-compétences (checheur·e·s et ingénieur·e·s) impacte un projet de recherche ?
  • Quels apports l’obligation de générer des métadonnées provoque ou non sur la recherche ?
  • Quels résultats voire quelles découvertes le numérique a permis par rapport aux objectifs scientifiques ?
  • Quelle distance entre les premiers objectifs de visualisation et de publication et ce que le numérique a finalement permis ou non de réaliser ?

Le programme prévoit des présentations croisées de projets en exposant l’état actuel du projet, les objectifs scientifiques, les choix méthodologiques ainsi que le rapport entre le projet et le contexte numérique dans lequel il se situe.

Elle se conclura par une table ronde, « Entre objectifs scientifiques et solutions techniques : réussites et concessions », animée par les organisateur·trice·s de la journée : Anne Garcia-Fernandez, Elisabeth Greslou, Richard Walter.

L’inscription est gratuite et ouverte à tou·te·s. Elle nous permettra de prévoir le café d’accueil et le buffet.S’inscrire ·  Voir le programme détaillé  · Ils nous soutiennent

Charles Fontaine à la journée d’études “Configurations du champ poétique français autour de Marot et des recueils collectifs (1536-1537)”


Le jeudi 8 novembre 2018 se tiendra à l’Institut d’Études avancées, sis à l’hôtel de Lauzun la journée d’études Configurations du champ poétique français autour de Marot et des recueils collectifs (1536-1537), organisée par Nathalie Dauvois (Université Paris III-Sorbonne) et Julien Gœury (Université de Picardie-Jules Verne).


On y retrouvera de nombreux membres de l’équipe éditoriale du projet Font@ine. Une communication portera en particulier sur notre poète.


Programme de la journée:

Matinée

  • 9h – Accueil et introduction par Julien Gœury et Nathalie Dauvois
  • 9h30 – Jérémie Bichüe (Paris III): Stratégies individuelles et collectives à l’aube de la querelle Marot-Sagon: les Protologies françoises de Charles de La Hueterie, un “coup d’essay” de plus?
  • 10h – Sophie Astier (BM Marseille): François Sagon et ses réseaux. Premier essai de cartographie.
  • 11h – Nina Mueggler (Fribourg – Lyon 2): Victor Brodeau, secrétaire, poète et éditeur.
  • 11h30 – Sandra Provini (Rouen): Les réseaux de l’Esclave fortuné, bâtard d’Amboise, soldat et poète.

Après-midi

  • 14h – Elsa Kammerer (Lille III – IUF): Jean de Vauzelles et la Cour.
  • 14h30 – Claire Sicard (Paris-Diderot): Les deux blasons de Saint-Gelais, à la marge des blasons anatomiques du corps féminin.
  • 15h30 – Élise Rajchenbach (Saint-Étienne): Entrer dans le champ: les premiers pas de Charles Fontaine dans et en marge des recueils collectifs.
  • 16h – Julien Gœury (Amiens): La Hueterie et Beaulieu, ou comment faire fructifier la querelle des blasonneurs. (à confirmer)

Répondants: Jean Vignes, Michèle Clément, Nathalie Dauvois, Guillaume Berthon.

Hôtel de Lauzun, 17 quai d’Anjou – Paris 4e.

Télécharger le programme.

Le réseau de Marguerite de Navarre

Le vendredi 5 octobre et le samedi 6 octobre 2018 se tiendra au CESR de Tours un colloque sur Le Réseau de Marguerite de Navarre, organisé par Anne Boutet, Louise Daubigny, Stéphan Geonget et Marie-Bénédicte Le Hir. Trois membres de l’équipe du projet Fontaine, Jérémie Bichüe, Sylvie Laigneau-Fontaine et Élise Rajchenbach, y participeront.

Ces deux journées s’inscrivent au cœur de l’actuel mouvement de réflexion sur le rôle des réseaux dans l’élaboration de la pensée et dans la création littéraire à la Renaissance – et à d’autres époques. À cet égard, les communications soulèveront certainement des questions méthodologiques sur la manière de cerner et d’appréhender les réseaux.

Télécharger le programme.

Présentation du colloque sur le site du CESR.

Centre d’Études Supérieures de la Renaissance (CESR)
Salle Rapin
59 rue Néricault-Destouches
37000 Tours

Éditer Michel d’Amboise

La troisième journée d’étude consacrée à l’édition des œuvres de Michel d’Amboise aura lieu le mercredi 6 juin 2018 à Rouen. Télécharger le programme.

Programme de la journée

Matin

  • 9h30: Accueil et introduction de la journée
  • 9h45-10h15: Guillaume Dinket (Rouen Normandie): “Michel d’Amboise, poète-architecte: construction / déconstruction du recueil poétique Le Babilon
  • 10h15-10h45: Sandra Provini (Rouen Normandie): “La traduction retrouvée du Dixiesme livre des Methamorphoses d’Ovide par Michel d’Amboise”

Discussion et pause

  • 11h-11h20: Alice Vintenon (Bordeaux Montaigne): “Comment éditer une traduction- amplification? L’exemple du Ris de Démocrite
  • 11h20-12h: Table-ronde sur “Michel d’Amboise traducteur” avec Sylvie Laigneau-Fontaine (Dijon), Xavier Bonnier (Rouen Normandie) et John Nassichuk (Western Ontario)

Discussion et déjeuner

Après-midi

  • 13h30-14h30: Christophe Schuwey (Fribourg): “La TEI, qu’est-ce que c’est, à quoi ça sert?”
  • 14h30-15h: Claire Sicard (CÉRÉdI, Rouen Normandie): “L’édition numérique du Secret d’Amour

Discussion et pause

  • 15h15-17h: “Édition numérique des œuvres de Michel d’Amboise” avec Thibaut Guichard (IRIHS, Rouen-Normandie), Pascal Joubaud et Christophe Schuwey (Fribourg)